Dépannage ordi portable Windows

Problème avec votre ordinateur portable Windows…?

portable-pc-ciaaciaa-pc-portable

 

Votre ordinateur vous pose problème, il est en panne. Il ne demarre plus ou est extrêmement lent. Tout n’est peut-être pas perdu ?
N’insistez pas, vous risquez d’endommager davantage votre matériel.
 

Le netbook PC meurt dans l’indifférence générale

Sale temps pour les netbooks. Ces petits ordinateurs portables peu chers ont connu leur heure de gloire il y a quelques années. Désormais, les constructeurs les abandonnent, les uns après les autres. Après Dell, Lenovo, Sony et même Samsung, c’est au tour d’Asus et peut être même d’Acer de suivre la marche.

Jerry Shen, PDG d’Asus, a déclaré à Digitimes son intention de mettre fin à la gamme EeePC équipée de processeurs Intel Atom, dès l’épuisement des stocks.

Le magazine taïwanais indique qu’Acer compterait également se retirer du marché. Contactée pour l’occasion, la société taïwanaise nous a indiqué qu’aucune annonce officielle n’allait pour l’instant dans ce sens.

Un marché sur le déclin

Le marché des netbooks a bénéficié d’une belle carrière grâce au succès du premier d’entre eux, l’Eee PC d’Asus. Depuis, le secteur a progressivement décliné. Leurs produits ne faisant plus autant recette dans les pays développés, les constructeurs se sont alors tournés vers les pays en développement. Désormais, même dans ces marchés, un net recul se fait sentir et la demande baisse de manière drastique.

Les marges de ces produits, déjà minces, se sont encore amaigries avec les années. Entre autres, ils ont souffert de la concurrence inattendue des tablettes et des PC portables classiques dont les prix ont eu tendance à baisser. Les constructeurs ont donc investi d’autres marchés, les Ultrabooks en tête, délaissant les netbooks qui ne font plus recette.

Les chiffres de ventes du groupe GfK montre bien ce recul. En terme de part de marché, le netbook a connu son apogée en 2010 en représentant 25% du marché des ordinateurs portables à lui seul. Avant de s’effriter doucement, pour arriver à 17% en 2012. Mais c’est surtout la perte de chiffre d’affaire qui traduit le désintérêt des constructeurs pour ce marché : entre 2010 et 2011, il a chuté de 25%. Une tendance qui a tout l’air de continuer pour 2012.

Des machines limitées

Le prochain OS de Microsoft, Windows 8, n’incite de toute façon pas les constructeurs à développer les netbooks. Si Windows 7 dispose d’une version Starter peu onéreuse, ce ne sera pas le cas de son remplaçant. Difficile dès lors de proposer des machines à bas coût sans ce type de licence.

Sauf que Microsoft était également très strict sur l’utilisation de cette licence Starter pour Windows 7 : pas plus de 2 Go de RAM et 320 Go de disque dur. Des contraintes qui n’ont pas aidé l’offre à se diversifier et à s’améliorer avec le temps. Même constat du côté du processeur, l’Intel Atom qui a rapidement équipé 95% du parc de netbooks. Seulement, il n’a jamais vraiment évolué non plus, avec notamment une fréquence quasi inchangée au fil de son exploitation.

Au final, ces petits PC ont été pris au piège par leurs limitations et n’ont pas su évoluer suffisamment pour créer un engouement qui aurait permis le renouvellement.

Asus nous a indiqué qu’il n’a pas prévu de remplacer ses Eee PC par d’autres ordinateurs à prix similaires. L’époque des PC sous Windows à moins de 300 € semble donc bien révolue.

Maltraitance Américaine…

Plus de 30% des Américains maltraitent leur PC

Modèle de calme et de sérénité, vous résistez systématiquement à l’envie d’incendier les gens qui trouvent logique de monter dans une rame de métro quand personne n’en est encore descendu. Bravo ! Reste que devant votre PC, vous faites beaucoup moins le malin.

asus

bonne figure. Au bureau, quand votre PC se met à partir en sucette, vous vous contentez de quelques tapotements de doigts et d’un léger sourire crispé pour ne pas attirer l’attention des collègues. Mais nous le savons tous, ce n’est qu’une façade, une attitude soigneusement étudiée afin que personne, jamais, ne sache qu’une fois rentré à la maison, vous vous installez devant ce qui deviendra probablement, quelque part dans la soirée, un « NOM DE DIEU DE PU**** DE PC DE M**** !!! ».

Rassurez-vous, vous n’êtes pas seul ! Selon un sondage réalisé par l’institut Harris Interactive pour Crucial, et mené auprès de 2.000 adultes américains, 36% d’entre eux ont reconnu avoir craqué et insulté ou frappé leur PC alors que ce dernier se permettait une petite baisse de régime en leur présence. De plus, de nombreux sondés ont reconnu ressentir une certaine frustration face aux problèmes rencontrés avec la machine alors que 10% affirment avoir éprouvé de la colère et une autre tranche de 10% s’est déclarée totalement impuissante face à la situation. Et ce n’est pas fini puisque 4% des sondés ont pris la situation personnellement, se sentant complètement victime du comportement de l’engin.

Amusante, l’étude sert avant tout de support marketing aux activités de Crucial qui organise en parallèle un concours de l’utilisateur le plus frustré des Etats-Unis à travers son site TouchOnComputers.com. L’idée étant de poster une vidéo d’explosion de colère afin de tenter de gagner la somme de 5.000$ ou de la mémoire de chez Crucial. Il n’en reste pas moins que le plus étonnant là-dedans soit bien que 74% des sondés affirment n’avoir jamais craqué face à leur machine. Alors que même sans dire un mot, avouons-le, abattre son poing sur le clavier ou mettre un bon gros coup de pied dans la tour, ça fait quand même du bien par où ça passe.

iWatch d’Apple

iWatch d’Apple – Montre connectée
iwatch

Core i7 à 8 coeurs

Un nouveau Core i7 à 8 coeurs avec DDR4

Dans le courant du second semestre 2014 Intel annonce qu’il proposera son tout premier processeur Core doté de huit coeurs d’exécution x86. Il s’agit d’un Core i7 Extreme Edition basé sur la micro-architecture Haswell-E et avec 8 coeurs il pourra gérer un total de 16 threads. Le processeur bénéficiera d’une nouvelle plate-forme matérielle avec le chipset X99. Un chipset qui devrait, enfin, remplacer le peu convaincant X79. Et ce n’est pas tout puisque la plate-forme X99 prendra en charge la mémoire DDR4.

Core-i7_LGA2011-and-X79-HIRES_p

Bons Plans : 29,90 euros le SSD INTEL 320 Series de 40 Go

Si vous êtes à la recherche d’un petit SSD à petit prix pour équiper un vieux PC ou un notebook, voilà une offre très bon marché repéré chez Pixmania  et Grosbill qui proposent le SSD Intel 320 Series de 40 Go à seulement 29,99 euros avec en plus la livraison offerte en point relais. Le disque n’est pas tout récent, certes, et sa capacité de stockage est assez limitée mais pour ce tarif il sera difficile de faire la fine bouche.

Pour information, les SSD de la série 320 sont gravés en 25 nm et le modèle de 40 Go offre des débits de 200 Mo/s en lecture et de 45 Mo/s en écriture.

EDF alerte

EDF alerte sur une recrudescence des emails frauduleux

Edition du 31/01/2013 Réagissez

Exemple de sites frauduleux issus d'un phishing Crédit Photo: EDF

Exemple de sites frauduleux issus d’un phishing Crédit Photo: EDF

L’électricien national EDF a réitéré jeudi ses mises en garde à ses clients face à un afflux massif de courriels frauduleux qui visent à récupérer leurs coordonnées bancaires, et mettra en place lundi une adresse (message-frauduleux@edf.fr) à laquelle ils pourront les signaler.

« Nous avons constaté récemment une phase d’augmentation des nouveaux cas de phishing », a confirmé à l’AFP une porte-parole d’EDF, comme l’avait rapporté jeudi le quotidien Le Parisien/Aujourd’hui en France, tout en précisant qu’il s’agissait uniquement d’hameçonnage et non de tentatives de piratage du site internet du groupe.

Dérivé des termes anglais « fishing » (pêche) et « phreaking » (piratage de lignes téléphoniques), le phishing ou hameçonnage est une technique utilisée par des cybercriminels pour tenter de récupérer des données bancaires ou autres, via l’envoi massif de courriels présentés comme émanant d’un organisme ayant pignon sur rue.

Les courriels frauduleux en question sont censés émaner du service client d’EDF et menacent les destinataires d’une coupure suite à un problème de paiement, en les invitant à régler par carte bancaire sur une page internet. « Jusqu’à présent, nous avions 20 000 signalements de mails frauduleux par mois de la part de nos clients. En janvier, nous avons eu 40 000 signalements », a expliqué au quotidien Olivier Jehl, directeur des relations clients internet d’EDF.

Nouvelle norme USB 3.1

 

Le protocole USB évolue en version 3.1. L’USB Implementers Forum déclare que le débit maximal est doublé par la même occasion. De 5 Gbits/s, il passe à 10 Gbits/s.

Nommé SuperSpeed USB jusqu’à sa normalisation, l’USB 3.1 utilise les mêmes câbles et connecteurs que l’USB 3.0. De plus, il est rétrocompatible avec l’USB 3.0 et l’USB 2.0. Il faudra par contre une nouvelle interface dédiée pour en profiter. Bien entendu, le débit de l’USB 3.1 est calculé à sa valeur maximale et théorique. L’USB 3.0 était spécifié pour 5 Gbits/s. En réalité, on atteint au mieux 3,2 Gbits/s avec un matériel performant.

L’USB 3.1 ne sera implanté que dans les prochaines générations d’ordinateurs. Il faudra attendre 2014 pour voir arriver les premiers modèles compatibles. Avec un débit de 10 Gbits/s, il rejoint le protocole Thunderbolt d’Intel. À noter cependant que ce dernier doit évoluer prochainement en version 2.0 et ainsi gagner du débit. Mais s’il est plus performant, le Thunderbolt reste minoritaire, car peu adopté par les constructeurs.

Création d’Entreprise

agence web creatitude 360

CIAA informatique vous suggère de bien démarrer votre entreprise ou société avec le pack d’outils de communication complet pour la promotion publicitaire de votre enseigne commerciale.

Marché du PC

Quatrième trimestre de baisse consécutive pour le marché du PC en France

inexorable, impitoyable et frustrante, la chute des ventes de PC continue et semble particulièrement difficile à enrayer. En France, c’est même encore un peu plus grave qu’ailleurs.

Etant donné qu’une mauvaise nouvelle doit toujours être accompagnée d’une bonne pour faire passer la pilule un peu plus facilement, nous allons commencer par la bonne : le cabinet d’analyse Gartner ne s’est pas trompé sur ses prévisions de ventes de PC émises au mois de juillet ! Bravo, on ne peut que les féliciter pour leur professionnalisme et directement passer à la mauvaise nouvelle qui est justement… que Gartner ne s’est pas trompé.

reparation-informatique.fr » >depannage–reparation-informatique.fr/wp-content/uploads/2013/07/portable-pc-ciaa.jpg » alt= »portable-pc-ciaa » width= »296″ height= »171″ />

Au mois de juillet, les analystes avaient prévu un recul de 17% des ventes de PC en Europe de l’Ouest. En réalité, c’est même un peu plus grave que cela puisque selon les derniers chiffres, on tournerait plutôt sur un repli situé aux alentours des 20%. Assez logiquement, ce sont les PC portables qui prennent le plus cher avec une baisse de 23,9% alors que le marché desktop – largement minoritaire dans les chiffres – ne recule pour sa part que de 12,2%. Pas vraiment étonnant dans la mesure où les portables sont de facto beaucoup plus concurrencés par les terminaux nomades et en particulier les inévitables tablettes.

Et alors que le Royaume-Uni s’en sort pas trop mal (-13%), que l’Allemagne pédale un peu dans la semoule (-18,7%), la France se traîne avec un score particulièrement affreux de -19,1% soit environ 2 millions de PC vendus au deuxième trimestre. Pour les analystes de Gartner, la situation ne devrait d’ailleurs pas s’arranger même si Windows 8.1 et les processeurs Haswell d’Intel pourraient apporter un peu d’air au marché. Pour autant, le cabinet estime que tout cela sera insuffisant pour empêcher le déclin du PC.

Quant aux marques les mieux représentées dans l’hexagone, il s’agit de HP (-7,2% par rapport à la même période en 2012), Acer (-51,4%), Dell (+0,8%), Asus (-38,8%) et le chinois Lenovo (+11,4%) qui dispose maintenant de 8,4% de parts de marché en France, et devrait manifestement continuer à en grappiller si ces bonnes performances venaient à se confirmer sur le long terme.

Montre Apple

Concept de la montre d'Apple

Concept de la montre d’Apple

Maison connectée par Google

« Google s’il te plaît, conduis-moi à la maison et remonte le chauffage. » De la science fiction ? Pas sûr ! Entre la voiture connectée et synchronisée sous Android, les lunettes intelligentes Google Glass à commande vocale, la tablette et le smartphone Google, le géant de l’Internet tisse progressivement sa toile bien au-delà du Web et de plus en plus dans le monde physique. En déboursant 3,2 milliards de dollars en cash pour s’offrir la startup californienne Nest qui fabrique des thermostats intelligents, ce qui en fait la deuxième plus importante acquisition de son histoire, après Motorola, devant YouTube ou DoubleClick, la firme de Mountain View prouve le sérieux de ses ambitions dans le domaine très tendance des objets connectés et de la maison « intelligente. » Tout en renforçant son métier historique, la publicité ciblée.

schema utilisation video

A quoi pourrait ressembler la maison connectée de Google ?

Le géant américain a racheté Nest, une start-up qui fabrique thermostats et détecteurs de fumée intelligents. Objectif : révolutionner notre quotidien avec des appareils connectés. 

Un confort amélioré

Allumer la lumière, la bouilloire avec son smartphone ou depuis son téléviseur, cuisiner sans risque de rater sa recette à l’aide d’un autocuiseur connecté, passer l’aspirateur, ou démarrer son lave-linge à distance… Tout appareil de notre intérieur peut se décliner en objet intelligent dans le but d’améliorer notre confort ou de nous faire gagner du temps.

Le réfrigérateur connecté, par exemple, envoie un texto pour indiquer à ses propriétaires ce qu’il manque. Il peut également être doté d’applications permettant de choisir une recette selon les ingrédients à disposition dans ses rayons, ou selon un régime particulier. Dans un futur proche, certains pourront même directement commander les aliments.

« Toute la maison va y passer, petit à petit, avance Geoffray Sylvain. Pour ce type de produit, cela prendra une vingtaine d’années, le temps que les gens s’habituent à cette nouvelle technologie ».

La maison connectée intelligente par CIAA informatique