iWatch d’Apple

iWatch d’Apple – Montre connectée
iwatch

Windows 8 contrôlé avec les yeux

Votre souris vielle et cassée, qu’à cela ne tienne, Windows 8 est désormais contrôlable avec les yeux !

dell-oculometrie

La société suèdoise Tobii, spécialisée dans les systèmes de suivi de mouvements, s’attaque au contrôle du futur Windows 8. Plus exactement, le système Gaze permet aux utilisateurs de contrôler et déplacer le curseur sur l’écran simplement en regardant l’endroit visé.
Ce mélange de tactile via le touchpad de l’ordinateur et de mouvements oculaires offre une précision de sniper. D’autant plus que l’OS est optimisé pour le touché glissé propre aux tablettes tactiles.

Tobii avait dévoilé en mars 2011 un jeu d’arcade à commande oculaire, de type « astéroïde ».

Il y a fort à penser que la commande oculaire des ordinateurs comme des machines en général est dans l’air du temps car elle de nombreux avantages, elle est précise fiable et instantanée. Le fabricant annonce que des algorithmes avancés ont été mis au point pour permettre le suivi des pupilles claires et foncées et ne pas être altérer par les mouvements de la tête.

la DDR4 commercialisée sur 2014

Rappelons que si tout va bien, la DDR3 devrait commencer à tirer sa révérence en 2014 au profit de la mémoire DDR4. Une mémoire légèrement moins énergivore, beaucoup plus rapide avec des débits supérieurs et une densité accrue.

Il faudra attendre l’automne pour voir arriver des barrettes de DDR4 à destination des PC de bureau haut de gamme. Des barrettes qui seront d’ailleurs compatibles avec la nouvelle norme XMP 2.0 pour les profils mémoire.

OS X 10.14 Mojave

Présenté en juin dernier, Mac OS Mojave est la nouvelle évolution du système d’exploitation Apple.  La firme américaine a fait l’effort de rendre ce système compatible avec des produits sortis il y a plusieurs années, certains datant de 2012, voire 2010 pour des Mac Pro équipés de GPU compatibles.

Voici la liste complète des Mac éligibles à une mise à jour vers mac OS Mojave

  • MacBook (début 2015 ou ultérieur)
  • MacBook Air (mi-2012 ou ultérieur)
  • ​MacBook Pro (mi-2012 ou ultérieur) ​
  • ​Mac mini (fin 2012 ou ultérieur)
  • iMac (fin 2012 ou ultérieur)
  • iMac Pro (2017)
  • Mac Pro (fin 2013, ainsi que les modèles mi-2010 et mi-2012 disposant d’un GPU compatible avec l’API Metal)​
  • Cliquez sur la pomme en haut à gauche et faites « À propos de ce Mac ». Vous y trouverez le modèle et l’année. Comme vous pourrez le remarquer à la lecture de ces lignes, le critère de compatibilité est l’interface de programmation graphique Metal. Seuls les ordinateurs qui la supportent peuvent faire tourner Mojave.

Résumés des principales fonctionnalités :

  • Mode sombre : il est enfin possible de faire basculer toute l’interface dans de très jolies nuances de noir et de gris.
  • Continuité améliorée : les interactions entre un iPhone et un Mac sont désormais plus nombreuses que jamais. Il est par exemple possible d’utiliser l’appareil d’un iPhone pour ajouter un élément à votre Mac, comme un document scanné.
  • Outil capture d’écran : tout a été revu et corrigé sur l’excellent outil de capture d’écran, qui permet d’éditer à la volée les fichiers capturés. La capture vidéo est également de la partie, tout comme le zoom sur une partie de l’écran.
  • Piles : il est désormais possible d’organiser son bureau en piles de fichiers du même type. Si vous avez 200 captures d’écran, vous aurez une pile qu’il suffira d’étendre.
  • Applications iOS : Mojave est le premier pas d’Apple vers une compatibilité des applications iOS sur mac OS. Trois applications sont mises en avant : Maison pour gérer la domotique, Dictaphone et Bourse.

La sécurité est à l’honneur : Apple en fait encore plus pour améliorer la sécurité de son OS et protéger la vie privée de ses clients.


Dépannage ordi portable Mac Book Pro & Mac Book Air

Problème avec votre ordinateur portable Apple…?

depannage portable-ciaa

       

Ultrabook : le MacBook Air domine le marché

En 2013, le MacBook Air est leader des ventes sur le marché des Ultrabooks. Un revers pour Intel et Microsoft qui espéraient voir des machines sous Windows en tête des ventes.

Premier Ultrabook, bien qu’il n’en ait pas la dénomination, le portable d’entrée de gamme d’Apple ne laisse pas beaucoup de place à ses concurrents. D’après une étude réalisée aux États-Unis par le cabinet d’analyse NPD, au cours des cinq premiers mois de 2013, le MacBook Air représente 56% des ventes d’Ultrabooks. Les 44% restant sont partagés entre les marques de machines sous Windows.

L’arrivée des derniers processeurs Haswell aurait dû bousculer le marché. Nouvelles cartes graphiques, autonomie améliorée et puissance en hausse. Le cocktail était réuni. Mais voilà, Apple se fournit également chez Intel. De facto, la dernière itération du MacBook Air est déjà passée en configuration Haswell sans que son prix n’ait changé.

ciaa-portable

Les Ultrabooks hybrides

Pour se différencier, les constructeurs de PC sous Windows tentent de créer une gamme d’Ultrabooks hybrides à la fois ordinateur et tablette. Pour Steve Ballmer, PDG de Microsoft, ce type de machine 2-en-1 devrait permettre de supprimer le besoin d’un ordinateur et d’une tablette. Pour l’instant, leurs ventes ne sont pas en accord avec ses propos. Apple rencontre plus de réussite avec deux appareils bien distincts : MacBook Air et iPad.

Deux reproches sont faits aux Ultrabooks hybrides actuels : le poids en mode tablette et leurs prix plus élevés qu’un Ultrabook classique. Malheureusement pour les constructeurs, la tendance ne va pas aller en s’améliorant. Pour obtenir la dénomination Ultrabook en plateforme Haswell, Intel oblige désormais les fabricants à intégrer des écrans tactiles à leurs machines. (tiré de Tom’s guide).

 

       

MacBook Air 2013 : une mise à jour corrige trois bugs gênants

Apple vient de publier une première mise à jour pour ses nouveaux MacBook Air. Rappelons que cette gamme 2013 fonctionne désormais sous Haswell, la nouvelle version de processeur d’Intel.

Apple n’apporte pas de nouvelles fonctionnalités, mais simplement des solutions pour résoudre trois problèmes récurrents. Le premier concerne le Wi-fi. Jusqu’alors, il perdait la connexion intempestivement puis la récupérait. Un désagrément pour l’utilisateur qui était alors coupé de son réseau par intermittence.

La puce graphique est le second composant à avoir droit à une modification. En passant en Haswell, le MacBook Air a gagné une HD5000 issue de la dernière génération de cartes intégrées d’Intel. Celle-ci générait des clignotements de l’écran lors de l’utilisation de Photoshop. Ce problème n’est plus.

Dernier point abordé par Apple : la maîtrise du volume audio qui changeait sans raison particulière et sans action de l’utilisateur durant la lecture d’une vidéo.

Ces mises à jour de stabilité sont disponibles dans un pack à télécharger ici